Utilisation d'un interprète en LSF

Utilisation d'un interprète

Sachez que l'interprétation en simultanée exercée par l'interprète en langue orale ou en langue des signes est un acte très fatiguant mentalement mais aussi physiquement. La traduction en direct demande des efforts de concentration, de compréhension, de mémorisation, d'expression à travers divers processus mentaux complexes. Préparez donc bien votre réservation.

De par la complexité inhérente à sa profession, l'interprète n'intervient pas plus de deux heures par demiejouréne et uniquement avec une pause au bout de 50 minutes maximum pour des prestations de type "liaison". Si l'intervention dure plus de deux heures, deux interprètes sont alors requis et se relaient toutes les 15 minutes environ.

L'interprète ne peut traduire plusieurs personnes s'exprimant en même temps. Il ne donne pas la parole. Il est fidèle aux messages énoncés, traduit en toute neutralité les échanges, ne donne pas son avis lors de la traduction et n'intervient pas pour participer aux débats. Enfin, il est soumis au secret professionnel.

Réservation d'un interprète

Vous pouvez contacter soit un interprète indépendant noté comme tel dans l'annuaire, soit le service de votre région.
Enfin vous avez la possibilité de consulter les répertoires : Afils et ESIT.

Lors de la réservation auprès d'un interprète ou d'un service, il est primordial de donner toutes les informations demandées afin que le nombre adéquat d'interprètes soit mobilisé,
En effet des données telles que la difficulté de la traduction, son thème, sa durée, le nombre de participants...sont des facteurs qui déterminent le nombre d'interprètes.
Ensuite fournissez le maximum de documents aux interprètes qui interviendront (power point, déroulé de la journée, planning, noms des participants...) Tout cela restera bien sûr confidentiel, car l'interprète diplômé est soumis au secret professionnel.
Enfin donnez des horaires au plus large afin que les interprètes ne soient pas obligés de partir sur un autre rendez-vous alors que votre propre intervention n’est pas terminée !

 

Formation d'un interprète

Pour devenir interprète en langue des signes française, il faut passer le diplôme de Master d'interprète lsf. Pour accéder à la première année de Master, il faut avoir un diplôme de Licence, n'importe quel diplôme est accepté. Néanmoins dans les cursus sciences du langage, certaines universités proposent des options de cours de langue des signes. La licence est une première étape importante du niveau d'étude, de pré-requis mais aussi de maturité !

Ensuite, une fois la licence réussie, l'étudiant peut postuler dans une des universités qui propose un Master interprétariat en langue des signes et qui dure deux ans. Il faut être bilingue en français et en langue des signes française. Il est donc important d'acquérir et de perfectionner les deux langues en parallèle des études de licence (soit en prenant des cours dans les associations de sourds et en côtoyant le plus de sourds possible, soit en profitant des options prévues dans certaines universités en cursus sciences du langage...)

En France, 5 universités proposent les Masters interprètes lsf.